Sauvons le pays !
Catégories

politique

1 2 3 6

INTERVIEW La Convention citoyenne pour le climat remettra ce dimanche, à l’exécutif, son rapport pour réduire de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030.

Laurence Tubiana, coprésidente du comité de gouvernance, revient sur cette expérience de démocratie inédite

« Il serait en effet intéressant qu’il y ait d’autres conventions citoyennes à suivre. Pas seulement sur le climat, mais sur tous les sujets qui demandent de profondes transformations dans nos sociétés. Ces conventions citoyennes sont une condition pour sortir du schéma classique de la démocratie représentative, qui génère beaucoup de défiance aujourd’hui. On dit souvent que les citoyens n’ont plus confiance dans les institutions. Pour la restaurer, il faut aussi que les responsables politiques aient confiance dans les citoyens, leur accordent du crédit, les implique dans les prises de décisions. La convention citoyenne est un outil qui le permet. S’ils se sentent écoutés, si on cesse de les infantiliser, peut-être que les citoyens ne considéreront plus les politiques comme des incapables. »

 https://www.20minutes.fr/planete/2800927-20200616-publier-convention-citoyenne-climat-espere-reponse-executif-hauteur-travail-150-citoyens-dit-laurence-tubiana

Mon commentaire : il faut espérer en cette évolution

car il y a quelques mois encore le 1er Ministre parlant d’un referendum sur les problèmes sociaux invoquait des sensations hostiles « me hérisse » (Edouard Philippe réunion publique à Sartrouville 25 janv. 2019).

La pétition sur la reconstitution des Réserves Masques et autres Matériels que je vous invite à signer
http://chng.it/KvxQbZgC8H va également dans le sens de cette évolution.

Amalric Eulsaur 23/06/20


Pour rester court je constate ici ce que j’ai fréquemment entendu. Les explications existent mais sont trop nombreuses pour être reprises.

Je ne puis réécrire l’Histoire, la Politique mais je rétablis une vérité sur la période 1920-1958 qui dérange au point d’être étouffée malgré la multitude de traces écrites et parlées. J’ai dû consulter le site http://www.charles-de-gaulle.org/lhomme/frise-chronologique/ qui n’est pas plus sélectif que les manuels scolaires écrits « pour le bon peuple » !

Continuer la lecture


 3 !

♥ Trois problématiques pour une vie normale

Il faudrait développer une association pluridisciplinaire qui serait convaincue que derrière chaque détresse Il y a une personne –un frère- qui peut régler les 3 problématiques d’une Vie :

trouver un emploi et un salaire,

définir ses besoins

équilibrer besoins dont le solde définitif des crédits et salaire sans nouveau crédit .

De l’homme vers l’emploi

J’ai écouté Laurent Grandguillaume et ATD quart-monde insister sur la première -l’emploi- prise en charge par leur association, la plus difficile à admettre pour beaucoup d’électeurs et pour les partis Politiques : la capacité d’une personne à travailler malgré ses difficultés.

Au lieu de proposer, sans grande analyse, à cette personne un emploi classique parce qu’il était vacant, l’association -j’explique grossièrement- travaillant avec une telle personne, s’attachera à dégager de son passé, de divers tests et essais l’esquisse d’un emploi et, d’étapes en étapes, proposera une première ébauche d’emploi: Cette démarche à l’envers existait déjà dans l’armée qui détectait ainsi des personnes douées.

Garantir des vies par les 3 problématiques

Les deuxième et troisième problématiques étaient rarement abordées puisqu’elles dépendaient de la première jusque-là ignorée.

Ainsi, la deuxième problématique, définition des besoins de la vie –adieu la folle consommation-production – est de revenir à la vraie Vie.

Ainsi, la troisième problématique, la gestion analytique de chaque opération financière élémentaire,

recette de l’emploi-dépenses (les enveloppes de nos ancêtres) est indispensable pour garantir cette Vie.

800 emplois ont été créés par la première problématique : en lui additionnant les qualités des deux autres cela pourrait ♥ redonner à toute personne précaire une vie normale, faite d’Originalité dans l’Unité des Hommes.

Garantir la vie politique : ce qui était réputé impossible depuis cinquante ans

En politique, l’extrême-droite choisirait entre s’inspirer de cette politique ou péricliter. Dans les 2 cas, les autres partis politiques ne seraient plus rejetés au nom de cette guerre entre un parti politique majoritaire et un parti politique séduisant, par leur violence verbale imaginaire,  ceux que leur condition d’existence  avait empêché de découvrir les ressources de la citoyenneté.

Ces Partis politiques n’auraient plus d’excuse à ne pas s’améliorer car aucun parti repoussoir ne réorienterait les électeurs vers le parti apparemment le moins somnolent.

Appel aux abonnés du blog

Vous qui avez la chance de connaître les adresses de personnalités qui pourraient se rapprocher de M. Grandguillaume, je vous demande de les contacter. Il faut tous les talents pour affronter une prise de conscience nationale : Anne Roumanov, Martin Hirsch, Frédéric Lordon, Alexandre Jardin, Henri Le Roy  etc

Et ensuite ? Une société prête à intervenir si tout va mal

Dans cette réduction de la précarité se forgera la société salvatrice dont nous aurons besoin si l’organisation humaine actuelle s’écroulait.

Eulsaur 24/07/19


Depuis 2017 la situation politique et sociétale a tant changé qu’il m’a fallu deux ans pour l’entrevoir.

La Gauche était bien plus pulvérisée qu’après le référendum de 2005. Les Conservateurs étaient salis par d’énormes scandales. Le Mondialisme devenait confus en s’habillant, selon son intérêt, en Protectionnisme. Le Parti « en même temps » surgissant s’arrêterait-il longtemps avec nous ? L’Extrême Droite se retrouvait première dans la course au pouvoir mais risquait de s’y briser, une malédiction surprenante l’ayant privée de cette précieuse expérience du Pouvoir depuis quarante ans.

Parti « en même temps », Extrême droite, Gauche, Conservateurs, Mondialisme, tout avait changé : les politiques et les citoyens ne croyant plus en eux-mêmes, les politiques perdant leurs idées et les citoyens ne croyant plus dans les politiques.

Eulsaur 25/07/19


Jeune, j’avais cru que la France pouvait faire confiance en sa sphère politique et qu’elle n’avait pas besoin du contrôle des citoyens pendant chaque mandat politique.

Mais depuis les années 2000 je pense que le Contrôle s’imposerait et que la pratique de la fraternité est rare chez les politiques.

Ce cheminement figure dans mon ouvrage « Citoyens, créons une association pour sauver le pays » (voir blog).

Même si mon idée avait été de commencer à contacter des Humanistes qui ont confiance dans la Fraternité afin de leur demander d’appliquer progressivement celle-ci à la vie quotidienne des personnes précaires, je ne l’avais pas encore fait, dépourvu de moyens et persuadé d’avoir encore le temps de procéder méthodiquement.

Eulsaur 25/07/19

1 2 3 6