Sauvons le pays !
Articles récents
Catégories

De Gaulle


La France ne change rien ?

Les Citoyens élisent le Pouvoir pour une Mission : qu’il organise au mieux leur Vie.

Une telle Civilisation Meurt quand le Pouvoir Elu par les Citoyens, parmi un collège déjà assez différent d’eux, ne s’en est pas assez rapproché pour les comprendre et a préféré faire pour lui la prospérité Les Ressources Financières nécessaires pour Empêcher l’Opinion Publique d’observer les dérives apportées à la Mission étaient devenues insuffisantes.

Mais, depuis 50 ans, par de puissants Crédits, les Banques apportent les ressources qui permettent aux Pouvoirs de Prospérer encore par la Dette tandis que les Citoyens vivent sans espoir.

Cette inégalité de destins débouchera vers une Explosion incontrôlée.

 

Pour l’éviter, il nous faut un Président qui ait le sens de l’Etat et non le « sens des Affaires » pour mettre fin à l’accroissement de la Dette et faire contribuer tous les français -puisqu’aucun ne fait baisser le Chômage- au redressement du Pays.

Ce que j’ai cru comprendre

Depuis 20 ans j’ai interrogé par écrit des milieux bien informés qui ne m’ont jamais répondu : pauvres gens, il faudrait leur financer des « attachés » pour le faire !

 

J’ai donc réfléchi à partir des informations écrites peu ou jamais démenties.

 

J’en suis arrivé à plusieurs idées fortes empruntées au général de Gaulle, à Stéphane Hessel (« Indignez-vous »)…

En résumé :

Un Pouvoir n’est bon que s’il a en face de Lui un contre-pouvoir. Une Société peut se dérégler à tout moment et doit pouvoir être corrigée à temps.

Il est bien connu que des organes doivent appartenir à l’Etat pour lui permettre d’assumer ses responsabilités.

La complexité de l’exercice du Pouvoir voudrait que des Hommes et des Femmes y aient été préparés dès leur plus jeune âge. Certains avaient environ trente de maturité de plus que leurs imitateurs. Une variante est la Personne que des circonstances violentes feront se révéler.

Avoir des préférences

Il faut enfin admettre que nous n’avons pas actuellement le Profil désiré.

J’ai donc essayé de les classer avec lucidité. Ceci reste raisonnable si on rétablit les contre-pouvoirs.

Longue expérience, Originalité et Constance des idées, Maturité, Espérance de « règne » limitée par l’âge, Simplicité : Jean-Luc Mélenchon, mon préféré.

Humanité, Constance des idées : Jean Lasalle.

Une estime, d’ailleurs reconnue par les Citoyens, pour des personnes dont le train de vie n’est pas uniquement dû à un poste politique N Arthaud, Ph Poutou, N Dupont-Aignan et qui ont assez d’épaisseur politique pour ne pas se draper dans les habits de Ch. de Gaulle.


La Gouvernance donne des informations exactes -à condition de posséder un outil puissant de Recherche- aux Citoyens via des Médias papier, radio ou vidéo : ceux-ci en sont insatisfaits car elles ne sont pas automatiquement interrogeables ni ne se prêtent à des transcriptions numériques pour une sérieuse lecture. Ils ne trouvent pas de solution alternative et ne participent donc pas à la vie politique.

Actuellement cela donne des Citoyens et des Dirigeants qui ne distinguent plus le bien du mal et qui se livrent à une violence qu’on aurait eu du mal à imaginer.

Pourtant, je vais montrer, dans les lignes ci-après, que la demande de sérieuse lecture va être satisfaite à mesure que sera pratiquée aisément la Recherche avancée sur Internet et que les Citoyens, et avec eux la Gouvernance, progresseront dans la compréhension du Monde.

Continuer la lecture


Pour rester court je constate ici ce que j’ai fréquemment entendu. Les explications existent mais sont trop nombreuses pour être reprises.

Je ne puis réécrire l’Histoire, la Politique mais je rétablis une vérité sur la période 1920-1958 qui dérange au point d’être étouffée malgré la multitude de traces écrites et parlées. J’ai dû consulter le site http://www.charles-de-gaulle.org/lhomme/frise-chronologique/ qui n’est pas plus sélectif que les manuels scolaires écrits « pour le bon peuple » !

Continuer la lecture


En 1968 le Président de Gaulle a connu une certaine impopularité.

En 1969, un projet de Régionalisation sembla partager les français.

De Gaulle lança un referendum sur ce projet et fit entendre qu’il quitterait le Pouvoir si le Non sortait majoritaire.

Il quitta ainsi le Pouvoir, dans la  dignité, selon un schéma qu’il avait lui-même conçu!

En 2019 le Président Macron a connu une certaine impopularité due à de graves mouvements sociaux.

Il peut relancer pendant plusieurs semaines le Grand Débat de 2019.

Cependant une consultation sur le refus du projet de Privatisation d’Aéroports de Paris souhaité par le  Président connaît un certain succès .

S’inspirant du Président de Gaulle, le Président peut lancer un referendum sur ce projet et faire dépendre son maintien au pouvoir de son résultat.

 Sur le plan financier, le seul qui semble compter de nos jours, la baisse des mouvements sociaux qui pourrait intervenir pendant ce referendum ferait réaliser de considérables économies aux français.

Quel que soit le résultat, succès ou départ dans la  dignité, le devenir du Président Macron aurait été conçu par lui-même.

 

Amalric Eulsaur


Pourquoi cette crise ?

La Crise grandit parce que, depuis le début des années 70, la Domination du Profit présentée fallacieusement comme Lutte contre le chômage, l’Absence de Pause des emprunts d’Etat ainsi que de leurs remboursements et l’abandon des concours à de nombreux Pays ne font pas l’objet de contre-propositions inédites et incontestables.

Essayons d’imaginer comment de Gaulle, qui en avait fait sa spécialité (1940 mais aussi OTAN, Décolonisation…), aurait traité le problème.

Continuer la lecture