Sauvons le pays !
Articles récents
Catégories

politiques


Les Politiques éclatent actuellement en sanglots car ils se disent devant un casse-tête républicain : un parti, appelons-le d’un nom quelconque, le FNFTB « Ferons Nouveau, Ferons Tout Beau », dont ils soulignaient le côté diabolique pour inciter le Peuple à venir se protéger dans leurs bras, pourrait ne plus faire peur et gagner des élections.

Résumons ce casse-tête. Les politiques :
-doivent-ils tous s’allier contre ce parti, c.a.d. montrer au peuple qu’ils ne sont pas vraiment ennemis entre eux mais peut-être perdre le suffrage du peuple mécontent de découvrir qu’il ne bénéficiait pas avec eux d’un réel choix
-ou croire, tous, être le futur gagnant solitaire et peut-être perdre, tous, le suffrage ?

Ils pleurent sincèrement car le peuple n’a pas d’autre choix !

Pourtant la loi de 2014 prévoyait la proclamation du total, aussi bien des votes exprimés que des votes blancs et donnait ainsi à ces dernières la même valeur qu’aux premières. Aurait-elle été annulée depuis ?

Amalric Eulsaur


Les Politiques prennent-ils entièrement leur responsabilité ?

Les Politiques, après avoir sauvé des établissements bancaires « parce qu’ils étaient trop gros pour faire faillite », ont refusé, dans un premier temps, de voir que cela avait affaibli les Pays. Puis, comme les Agences de notation, cousines elles-mêmes de ces banques, d’un cynisme absolu, leur reprochaient la faiblesse de ces Pays, Ils ont accepté de plaider coupables et d’organiser des sacrifices dangereux parce qu’irréfléchis.
Pourtant, Ils devraient rappeler aux Banques que leur seule source de revenus dépend de la santé des Pays Emprunteurs et qu’elles doivent modérer leur appétit, si elles ne veulent pas ruiner ces Pays et, par un implacable retour des choses, se ruiner elles-mêmes.
Concilier, avec intelligence et fermeté, les intérêts des différents intervenants de la Société est pourtant la seule responsabilité des Politiques.
Pourquoi laisser ce jeu dangereux se poursuivre ?

Continuer la lecture


Après des années de « pensée unique » triomphante, vient un temps de moindre certitude

et, pour s’en convaincre, il n’est que d’écouter les réponses étranges de certains personnages politiques. L’actualité en fournit et nous interpelle, nous qui leur demandons de nous écouter, de nous respecter, nous leurs électeurs.

Continuer la lecture