Sauvons le pays !
Catégories

démocratie


INTERVIEW La Convention citoyenne pour le climat remettra ce dimanche, à l’exécutif, son rapport pour réduire de 40 % nos émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030.

Laurence Tubiana, coprésidente du comité de gouvernance, revient sur cette expérience de démocratie inédite

« Il serait en effet intéressant qu’il y ait d’autres conventions citoyennes à suivre. Pas seulement sur le climat, mais sur tous les sujets qui demandent de profondes transformations dans nos sociétés. Ces conventions citoyennes sont une condition pour sortir du schéma classique de la démocratie représentative, qui génère beaucoup de défiance aujourd’hui. On dit souvent que les citoyens n’ont plus confiance dans les institutions. Pour la restaurer, il faut aussi que les responsables politiques aient confiance dans les citoyens, leur accordent du crédit, les implique dans les prises de décisions. La convention citoyenne est un outil qui le permet. S’ils se sentent écoutés, si on cesse de les infantiliser, peut-être que les citoyens ne considéreront plus les politiques comme des incapables. »

 https://www.20minutes.fr/planete/2800927-20200616-publier-convention-citoyenne-climat-espere-reponse-executif-hauteur-travail-150-citoyens-dit-laurence-tubiana

Mon commentaire : il faut espérer en cette évolution

car il y a quelques mois encore le 1er Ministre parlant d’un referendum sur les problèmes sociaux invoquait des sensations hostiles « me hérisse » (Edouard Philippe réunion publique à Sartrouville 25 janv. 2019).

La pétition sur la reconstitution des Réserves Masques et autres Matériels que je vous invite à signer
http://chng.it/KvxQbZgC8H va également dans le sens de cette évolution.

Amalric Eulsaur 23/06/20


Il n’y a pas de referendum planifié « dans le marbre » et, de ce fait, depuis la Révolution française, les Citoyens élisent des représentants sur la foi des mesures qu’ils déclarent vouloir réaliser et les entendent y renoncer en invoquant des raisons invérifiables. Les Constitutions (à l’exception de celle de la Commune ?) excluent les referenda planifiés et condamnent les Citoyens au désespoir de ceux qui se savent trompés mais ne peuvent y remédier parce que la démocratie actuelle ne le permet pas.

L’article suivant propose d’accéder à une réelle démocratie en signant une pétition adressée aux politiques qui pourrait, grâce aux échéances électorales successives, être un succès de signatures et permettre d’obtenir l’introduction immédiate et définitive de referenda planifiés sans faire appel à l’argumentation, habituelle et totalement inefficace, d’honneur et de sens des responsabilités de ceux-ci.

Continuer la lecture