Sauvons le pays !
Catégories

covid19


Depuis l’autorisation de voter des budgets en dépassement -allant contre la gestion de bon père de famille » les dettes croissent et génèrent même des désordres: on creuse un trou dans un secteur pour en combler un dans un autre comme se moquait la presse du Passé à propose du Sapeur Camenber.

J’ai dit « se moquait la presse du Passé » et je trouve stupéfiant que la grande presse de notre Vème république soit si discrète: pour vous en convaincre faites une recherche sur Internet avec les mots inscrits dans le titre du présent article.

Et bien entendu, même pour réparer les énormes dépenses du Covid19, les Pays vont faire des Dettes: nos gouvernants sont dans l’Absurde et le continuent.

Amalric Eulsaur


Voici le projet de Pétition, n’hésitez pas à me signaler des coquilles ou inexactitudes

 

Le Covid19 cause, actuellement un immense Dommage humain, social et financier au Monde.

Or, de l’avis des prévisionnistes, les raisons ne manquent pas pour que de nouvelles catastrophes se produisent.

C’est pourquoi, sans attendre la fin du Covid19 qui est inconnue, nous savons qu’une nouvelle catastrophe pourrait s’ajouter et détruire la Société actuelle.

Pour éviter à tout prix cela, Monsieur le Président de la République, Nous citoyens, endeuillés, appauvris, inquiets pour l’Avenir mais toujours contributeurs essentiels, vous demandons de faire Modifier la Constitution pour que soit toujours confiée à l’Etat toute la gestion des réserves de Protection, en matières et matériels, permettant à l’Etat de bloquer immédiatement toute catastrophe de type connu et pour qu’un point annuel soit fait auprès des Elus de la République.

Sur le critère de la priorité, la réintégration complète dans le giron de l’Etat de la force de protection anti catastrophe est aussi prioritaire pour rassurer les futurs Créditeurs du Pays que l’organisation du déconfinement l’est pour redémarrer convenablement la Société avec ses Citoyens. A ce titre ces deux Lois doivent être publiées ensemble.


« Bas les masques ? »

Les Déclarations politiques fracassantes sont la principale activité de nombre de nos Elues, Elus. Il en est une qu’il faudra rappeler si une certaine Candidate se représente aux Présidentielles de 2022.

En ces temps de Covid19, je vous propose de retrouver cette Déclaration et l’Elue concernée avec un moteur de recherche et les mots démission de Mme Bachelot trop de masques.

 Courage à tous et surtout Mémorisation par tous de cette Funeste Imprévoyance si la Loi permettait à la Déraison de revenir!

Amalric Eulsaur 21/04/20


Politique : avec le 49 3 le Gouvernement a interrompu le 29/02/20 le Débat Parlementaire sur une réforme du système des retraites

Après 7 décennies de fonctionnement du système des retraites, que les étrangers vivant en France apprécient tant, le 1er ministre invoque une extrême urgence pour stopper le débat parlementaire sur son projet de réforme

 

Les Citoyens éclairés sur l’histoire de leur Pays par leurs études, leur vécu et certaines déclarations officielles (F Fillon 2016) trouvent que la poursuite des débats devrait avoir lieu sur certains points complètement obscurs (valeur du point)

Sanitaire : la protection de la France vis-à-vis du Covid19 engage des dépenses largement supérieures aux économies faites sur les Réserves depuis 2010

 

L’après 49 3 + Covid19 : quelques scenari

Maintien de la Situation Actuelle

Le Gouvernement montre une obsession pour la prospérité matérielle et compte fonder sa légitimité sur elle.

Pour la réaliser
point 1 il ne prévoit qu’une faible part du Budget pour la prévention des risques majeurs.

Il s’inspire de la politique de 2013 à propos de laquelle un responsable du ministère de la Santé dans le « JDD du 20/03/2020 » explique que pour les masques « Le pays entier a renoncé à en produire ». Le Covid19 ne serait suivi d’aucune autre pandémie pendant son maintien au pouvoir !
Pourtant l’abondance des risques est très forte. On peut citer : catastrophes naturelles et industrielles, perte de contrôle sur les guerres actuelles, terrorisme, pandémie et soulèvements populaires agissant aussi bien sur le Bâti, l’Agriculture, les Centres Industriels et Atomiques
point 2 il compte toujours sur la prospérité due à l’intensification sans cesse stimulée de la concurrence individuelle ;     
point 3 il veut réduire les charges de l’Etat par des abandons de souveraineté et de responsabilité au profit du secteur privé et aussi par de futures Lois qui permettraient une modération de la protection sociale des citoyens.

Même en supposant qu’aucun risque majeur, Covid19 ou autre, ne se manifeste, les points 2 et 3 ne devraient pas atteindre leur pleine efficacité dans la mesure où :
point 2 l’intensification de la concurrence individuelle incitée par des niaiseries offertes aux intéressés semble avoir atteint ses limites,
point 3 les abandons de souveraineté et de responsabilité auprès du secteur privé et les projets de Lois pour une modération de la protection sociale sont de moins en moins populaires.

Plutôt que de risquer de perdre les Elections suivantes le gouvernement tentera des actions mais n’obtiendra pas le succès escompté.

Situation actuelle avec encore plus de pouvoir ?

Le Gouvernement peut croire aussi qu’il était en train de réussir quand le covid19 l’en a empêché.

Il peut penser qu’il ne connaîtra plus de pandémie pendant son mandat et un éventuel autre mandat et qu’il va donc maintenant réussir.

Alors, aux citoyens encore dans l’esprit de grand sacrifice qui a régné pendant l’épidémie Covid19, il présente la partie la plus délicate du point 3, la modération de la protection des salariés comme capable de réparer la santé du pays abîmée par le Covid19 et la fait adopter en même temps que quelques aménagements à la Constitution pour donner plus d’efficacité -le bel argument- au redressement.

Pourtant la prospérité matérielle ne se fera probablement pas car les salariés réduiront tôt ou tard leur consommation de niaiseries (point 2) pour se constituer une retraite privée, bonne pour les actionnaires, pour compenser la réduction de leur protection. Ils se prêteront encore moins à la mise en concurrence individuelle.

Cela conduirait à un échec imputable au seul gouvernement puisqu’il avait tout géré en solitaire :

-sans possibilité d’inflexion puisque le referendum resterait banni (pas de concurrence entre Exécutif et Législatif selon le 1er ministre alors que la concurrence individuelle entre Citoyens est la vertu même),

-avec pour seule possibilité les Elections anticipées.

Volte-face et Retour à un Etat au service de l’Intérêt Général de la France

Le Covid19 – le chacun pour soi de la lutte qu’il suscite dans le Monde pour l’obtention des masques- et les Elections à venir ont marqué le Gouvernement.

Le gouvernement pour éviter des Elections anticipées bâtit une gestion de salut public qui échoue.

Les Elections sont finalement nécessaires.

Conclusion : pour Sauver la France y aurait-il une solution qui aurait été repoussée depuis toujours par les Gouvernements et qui serait maintenant connue par un nombre significatif de ses Citoyens (à suivre)

Amalric Eulsaur 06/04/20


Je suis si hostile à la tromperie d’un Gouvernant qui exagère la complexité des décisions -tandis que le même trouvait toute simple dans la Vie quand il cherchait à être élu- que je vais, ici, sans aucun complexe, en chercher la raison avec les mots les moins « fumeux », les plus triviaux possibles. Je désignerai par faibles les Citoyens, forts les Chefs Politiques et Forts le Capital Industriel et Financier. Continuer la lecture