Sauvons le pays !
Catégories

Un autre type d’organisation réussit mieux. Peut-on s’en inspirer?

Plutôt que de proposer aux Citoyens des réformes ambitieuses et complexes de la Société, ne devrait-on pas s’intéresser à la Famille, cette structure que les mêmes Citoyens font fonctionner si correctement;  cette structure dans laquelle participer a un sens ?

Destination théorique des Citoyens dans la Société et dans la Famille

(Société et Famille) Ils sont semblables génétiquement et culturellement (Parents, Ecole).

Ils sont Prêts à accomplir leurs Tâches :
(Société) « gagner leur vie » en toute liberté;
(Famille) affronter librement les difficultés de la Vie en Société.

Ils sont Prêts à accomplir une Mission :
(Société) participer au Destin de la Société;
(Famille) prendre entièrement et bénévolement les Responsabilités qualitatives et quantitatives importantes de préparation des Enfants à devenir des Citoyens comme eux.

Ajustement de la Destination des Citoyens

(Société) Ils sont, dans la Société récente, ventilés, essentiellement par des partis politiques, en deux populations de Rôles d’inégales importances : la Mission du Destin de la société sera confiée à un très petit nombre de citoyens et les Tâches personnelles au plus grand nombre qui sera, ainsi, interdit de participer au Destin de la société.
Le but (officiel) de cet ajustement, occultant celui de Sieyès, est la rapidité des prises de décisions plus grande par un petit nombre que par un grand.
(Famille) Leur destination dans la Famille ne connaît pas d’ajustement.

Mécanisme de la Sélection des Citoyens dans la Société et dans la Famille

(Société) Pour que ce petit nombre représente fidèlement les idées du grand nombre, il est Elu sur la base de son programme politique, par le plus grand nombre qui admet qu’il leur convient mieux que tous les autres programmes.
Malheureusement, la réalisation pratique est indigente pour deux raisons : d’une part, le faible nombre de candidats conduit à une disparition de la richesse d’idées des citoyens, d’autre part, les Politiques écartent tous les problèmes délicats de leur programme et de tleurs Parades Incantatoires alors qu’ils devraient apporter des réponses sur un canevas complet -mis au point avec le Pouvoir- dans leur Programme comme dans des Débats Publics.
Nous ne pouvons parler que de « brève rencontre » entre Politiques et Citoyens.
(Famille) Pour former un Couple, au contraire, les candidats disposent d’un grand et libre Choix basé sur l’Attrait ressenti l’un pour l’autre.

(Société) L’honnêteté et la compétence des candidats (=Curriculum Vitae) ne sont pas examinées lors de ces Élections contrairement à ce qui se fait toujours dans la vie professionnelle.
(Famille) Le contrôle du Curriculum Vitae des deux candidats à former le Couple se fait par les deux parties elles-mêmes et consiste à chercher l’existence d’une similarité et d’une complémentarité suffisantes. Dans la négative, d’autres partenaires reprennent l’exercice jusqu’au succès.

Déroulement de la mission des Citoyens dans la Société et dans la Famille

(Société) Le statut des Élus ne prévoit ni une régularité des débats avec les Citoyens ni la possibilité pour ces derniers de les interpeller . La brève rencontre des Élections ne connaît pas de reprise ! Les citoyens ne peuvent pas participer.
Cela prive ces Politiques de l’appui des Citoyens qui ne manquerait pas de se manifester si les politiques les instruisaient. Faute de cet appui Ils rencontrent difficultés sur difficultés et sont, par conséquent, conduits à abandonner –avec beaucoup de peine ?- de nombreux projets (« les français n’étaient pas prêts ! ») et ne donnent pas de leur pays une particulière impression de dynamisme.
(Famille) Une Famille agit différemment. Les projets sont étudiés par le Couple et sont mis au point et exécutés, sans difficulté, avec toute la Famille.
Chaque Famille rayonne parmi ses pairs.

(Société) Les Politiques ont la possibilité de pratiquer des dépenses financées par des emprunts continuels et les justifient par des arguments économiques totalement abscons. Ils dissimulent ainsi à la Société leurs Difficultés : longtemps Celle-ci en oublie de demander des comptes précis et, lorsqu’Elle voudrait le faire, elle n’en a pas les moyens puisqu’elle ne peut pas participer.
En cas de faillite de celle-ci, conséquence de son impuissance, le sort personnel des Politiques n’en sera pas affecté. Peut-être iront-ils se réfugier dans une ville de Province ?
(Famille) Presque toujours, le Couple se connaît trop bien pour pouvoir installer en son sein autre chose qu’un climat de Confiance. Si la tentation venait à l’esprit d’un de ses membres de faire autrement, l’impossibilité pour lui d’échapper aux difficultés et à la ruine de la Famille l’en dissuaderait.

(Société) Le désenchantement des Politiques –qui n’ont pas compris la grandeur de leur Tâche et l’intérêt de faire participer les Citoyens- est tel que certains d’entre eux se résignent en désespoir de cause -si, si !- à privilégier, en intrigues de couloir, la préparation de leur réélection ou à ajouter une activité politico-économique non prévue par le mandat .
(Famille) Dans le Couple ce désenchantement n’existe pas. La résolution des difficultés, nécessité absolue, a toujours lieu et s’effectue sans alchimie économique.
La mission supplémentaireprotection ainsi que développement personnel, moral et social des Enfants- met en action le Dévouement, le Respect, le Dialogue et la Pédagogie. Elle conduit le Couple à traiter, dans sa vie quotidienne et devant eux, la différence fondamentale qui existe entre Besoins Vitaux Matériels, à satisfaire par ses moyens financiers ou moyennant des emprunts tout à fait exceptionnels, et Besoins Superflus, à mettre à l’épreuve du temps avant de décider de les financer par ses propres moyens. Il insiste également sur l’application indispensable des qualités morales dans la Vie.
Enfin, en voyant, jour après jour, cette immense tâche réussir, Il en sort grandi et s’estime récompensé de ses efforts et ne demande aucun émolument ni promotion.

Résultats

(Famille) Le Couple a un résultat globalement très satisfaisant. Il a accompli totalement sa vie. Il a appliqué les vieilles recettes de Prudence. Il a même fait participer ses enfants à la hauteur de leurs capacités.
(Société) Les constats qui viennent d’être faits sur l’organisation de la Politique expliquent bien les difficultés de la Société qui ne fait pas participer ses citoyens.
Ils donneraient même des orientations assez précises pour qui voudrait sauver le Pays : rapprocher les deux mondes, Politiques et Citoyens, réhabiliter les qualités morales et sociales

Conclusion :

Puisque personne dans la Société actuelle ne veut ou ne peut prendre ces orientations politiques il faut donc souhaiter qu’une grande Association de Citoyens se crée au plus vite pour obtenir leur adoption.

Amalric Eulsaur

Laisser un commentaire