Sauvons le pays !
Catégories

Pendant des semaines, des pétitions ont circulé pour inviter les candidats à l’élection présidentielle de 2017 à s’engager, une fois Elus, sur des points importants : la reconnaissance du vote blanc comme vote exprimé, l’institution de plusieurs sessions de referendum dans l’année, l’exigence du casier judiciaire vierge pour postuler et être un Elu politique.

Certains Citoyens pétitionnaires cherchent maintenant dans une autre direction : constituer une Large Association Citoyenne.

Avant d’étudier la compatibilité de ces deux solutions, essayons de dégager la performance des pétitions.

Les Pétitions : avantages, inconvénients et résultats

Avantages de ces revendications

On peut citer :

- l’Unicité du sujet,

- la Clarté de la motivation,

-la Popularité liée à la grande diffusion,

-la Rapidité de diffusion qui permet d’envisager, en un temps très restreint, le lancement d’autres pétitions pour la renforcer,

-la Sensibilisation des électeurs à des sujets inquiétants même si, bien souvent, elle ne suffit pas à convaincre les Elus à changer d’attitude car ils ne sont pas « à la hauteur » et ne raisonnent pas en terme de conscience mais seulement en terme de puissance.

Inconvénients

On peut citer :

- la Brièveté de la pédagogie de la pétition, conséquence du temps de préparation court accepté par son rédacteur pour espérer présenter le premier sa pétition, est un frein au développement de la prise de conscience des Citoyens,

- le Faible Savoir-Faire des Citoyens pétitionnaires,

- l’Absence de Parrainage pour de nombreuses pétitions,

- l’Absence, dans la Constitution, d’obligation de fournir une réponse aux pétitions adressées aux Elus,

- l’Inexistence de lieu de rassemblement de toutes ces pétitions pour en montrer la cohérence et les nécessités de perfectionnement,

- le Risque de révolte majeure des citoyens dans la mesure où l’ensemble des pétitions de même inspiration ayant été compris du Peuple (présenté ci-avant comme un avantage) et pas des Elus, trop souvent imbus de leur puissance, conduira à la colère du premier et au refus, voire à la surenchère, des seconds.

Résultats

Des demandes mineures contenues dans ces pétitions ont été ou vont être adoptées (non cumul des mandats), étant entendu qu’il ne manquera pas d’occasion aux Elus pour les supprimer puisque les citoyens ne sont que des Spectateurs des votes en cours de mandat.

Ce sentiment a conduit les Citoyens à chercher une autre solution.

05/10/17 Amalric Eulsaur

 

Laisser un commentaire