Sauvons le pays !
Articles récents
Catégories

Association

Association désigne la grande association citoyenne qu’il est envisagé de créer


Scandale, de vraies décisions qui n’avaient jamais été prises; autre scandale, un accompagnement populaire nécessaire mais jamais recherché

Ce candidat, fort d’une expérience et d’une réflexion longuement élaborées, exposerait pendant toute la campagne, à l’intention des personnes précaires, les nombreuses et vraies décisions à prendre par les gouvernants (expérience française, par congé sabbatique « à côté de l’Europe », de fin des dépassements budgétaires, de patriotisme de l’impôt…) et aussi les modalités de l’accompagnement de ceux-ci par les personnes précaires elles-mêmes.

Un combat sans complaisance donc sans médaille de pacotille

Il stopperait pour un long moment tous les populistes en ayant permis aux personnes précaires de voir le vide de ceux-ci. Il sacrifierait peut-être son avenir politique mais seulement pour un temps, celui qu’il nous faut pour admettre la valeur des grands Combattants!

Une préparation avec Bon Sens, Profondeur et Courage

Il faudrait absolument un candidat complet : cohérent, battant et républicain.

Ainsi fut de Gaulle face aux politiciens incompétents, lâches, fanatiques…

Cependant n’ayant pas, pour résister aux intimidations (pensons à Coluche) l’auréole dont de Gaulle bénéficia de par son engagement immédiat contre l’Allemagne d’Hitler, la force de ce candidat spécial pourrait en réalité se démultiplier grâce à un groupe de 3 ou 4 candidat(e)s, semblables après s’être longuement confrontés (cf Union de la Gauche de 1981) et se présentant tous à l’élection pour pilonner de leurs convictions en matière de vraie décision les médias à tour de rôle, au premier tour et, pourquoi pas, au second tour pour l’un d’entre eux.

Amalric Eulsaur 03/10/19


Depuis des décennies un parti français d’extrême-droite adopte une invariable et avantageuse attitude. Il accuse le reste de la classe politique de secourir des peuples, actuellement les immigrés, au détriment des électeurs pauvres.

 

La vigueur de cette accusation force l’admiration de ces électeurs et leur cache que l’extrême-droite ne présente pour eux aucun projet économique. Pour les secourir, la désignation de ceux qu’on va sacrifier leur semble un argument aussi sûr qu’une preuve économique. Ces électeurs y croient d’autant plus que l’extrême-droite n’a jamais échoué puisqu’elle n’a jamais gouverné.

 

Quant aux sympathiques électeurs dévots de Jardinage, de Bricolage … et des Médias «  Dormez Braves Gens », ils accepteront de ne pas voter au premier tour pour leur Parti mais pour le rival républicain aimablement indiqué par les instituts de Sondage, persuadés qu’en faisant barrage au Parti d’extrême-droite aux deux tours ils auront été de bons électeurs.

 

A chaque élection, l’attitude de ce parti d’extrême-droite ne semble varier que dans les nuances inspirées des sondages des instituts : au premier tour il est différent des autres Partis mais pas trop (malheur à qui fait scandale) pour obtenir le vote de nombreux électeurs et accéder au 2nd tour Où  Il  sera davantage différent –au besoin par une énormité- pour être battu au 2nd tour et permettre au républicain d’accéder immanquablement au pouvoir.

 

Quant aux autres partis, il semble qu’ils aient pris conscience qu’ils avaient renié trop longtemps leurs idées pour revenir en arrière : ils servent aux électeurs de la bouillie pour chat jusqu’au 1er tour et accepteront d’être battus par le parti d’extrême-droite.

 

 

 

Conclusion

Depuis une quarantaine d’années la classe politique ne trouve pas de solution pour avoir au deuxième tour deux candidats sérieux pour des discussions en profondeur.

Coluche n’a rien pu faire. Il n’y a plus qu’à s’en remettre aux citoyens puissamment regroupés !

 

Amalric Eulsaur 29/07/19


 3 !

♥ Trois problématiques pour une vie normale

Il faudrait développer une association pluridisciplinaire qui serait convaincue que derrière chaque détresse Il y a une personne –un frère- qui peut régler les 3 problématiques d’une Vie :

trouver un emploi et un salaire,

définir ses besoins

équilibrer besoins dont le solde définitif des crédits et salaire sans nouveau crédit .

De l’homme vers l’emploi

J’ai écouté Laurent Grandguillaume et ATD quart-monde insister sur la première -l’emploi- prise en charge par leur association, la plus difficile à admettre pour beaucoup d’électeurs et pour les partis Politiques : la capacité d’une personne à travailler malgré ses difficultés.

Au lieu de proposer, sans grande analyse, à cette personne un emploi classique parce qu’il était vacant, l’association -j’explique grossièrement- travaillant avec une telle personne, s’attachera à dégager de son passé, de divers tests et essais l’esquisse d’un emploi et, d’étapes en étapes, proposera une première ébauche d’emploi: Cette démarche à l’envers existait déjà dans l’armée qui détectait ainsi des personnes douées.

Garantir des vies par les 3 problématiques

Les deuxième et troisième problématiques étaient rarement abordées puisqu’elles dépendaient de la première jusque-là ignorée.

Ainsi, la deuxième problématique, définition des besoins de la vie –adieu la folle consommation-production – est de revenir à la vraie Vie.

Ainsi, la troisième problématique, la gestion analytique de chaque opération financière élémentaire,

recette de l’emploi-dépenses (les enveloppes de nos ancêtres) est indispensable pour garantir cette Vie.

800 emplois ont été créés par la première problématique : en lui additionnant les qualités des deux autres cela pourrait ♥ redonner à toute personne précaire une vie normale, faite d’Originalité dans l’Unité des Hommes.

Garantir la vie politique : ce qui était réputé impossible depuis cinquante ans

En politique, l’extrême-droite choisirait entre s’inspirer de cette politique ou péricliter. Dans les 2 cas, les autres partis politiques ne seraient plus rejetés au nom de cette guerre entre un parti politique majoritaire et un parti politique séduisant, par leur violence verbale imaginaire,  ceux que leur condition d’existence  avait empêché de découvrir les ressources de la citoyenneté.

Ces Partis politiques n’auraient plus d’excuse à ne pas s’améliorer car aucun parti repoussoir ne réorienterait les électeurs vers le parti apparemment le moins somnolent.

Appel aux abonnés du blog

Vous qui avez la chance de connaître les adresses de personnalités qui pourraient se rapprocher de M. Grandguillaume, je vous demande de les contacter. Il faut tous les talents pour affronter une prise de conscience nationale : Anne Roumanov, Martin Hirsch, Frédéric Lordon, Alexandre Jardin, Henri Le Roy  etc

Et ensuite ? Une société prête à intervenir si tout va mal

Dans cette réduction de la précarité se forgera la société salvatrice dont nous aurons besoin si l’organisation humaine actuelle s’écroulait.

Eulsaur 24/07/19


Depuis 2017 la situation politique et sociétale a tant changé qu’il m’a fallu deux ans pour l’entrevoir.

La Gauche était bien plus pulvérisée qu’après le référendum de 2005. Les Conservateurs étaient salis par d’énormes scandales. Le Mondialisme devenait confus en s’habillant, selon son intérêt, en Protectionnisme. Le Parti « en même temps » surgissant s’arrêterait-il longtemps avec nous ? L’Extrême Droite se retrouvait première dans la course au pouvoir mais risquait de s’y briser, une malédiction surprenante l’ayant privée de cette précieuse expérience du Pouvoir depuis quarante ans.

Parti « en même temps », Extrême droite, Gauche, Conservateurs, Mondialisme, tout avait changé : les politiques et les citoyens ne croyant plus en eux-mêmes, les politiques perdant leurs idées et les citoyens ne croyant plus dans les politiques.

Eulsaur 25/07/19


Jeune, j’avais cru que la France pouvait faire confiance en sa sphère politique et qu’elle n’avait pas besoin du contrôle des citoyens pendant chaque mandat politique.

Mais depuis les années 2000 je pense que le Contrôle s’imposerait et que la pratique de la fraternité est rare chez les politiques.

Ce cheminement figure dans mon ouvrage « Citoyens, créons une association pour sauver le pays » (voir blog).

Même si mon idée avait été de commencer à contacter des Humanistes qui ont confiance dans la Fraternité afin de leur demander d’appliquer progressivement celle-ci à la vie quotidienne des personnes précaires, je ne l’avais pas encore fait, dépourvu de moyens et persuadé d’avoir encore le temps de procéder méthodiquement.

Eulsaur 25/07/19