Sauvons le pays !
Catégories

Association

Association désigne la grande association citoyenne qu’il est envisagé de créer


Crise de 2008

Ci-dessous l’extrait du discours de N. Sarkozy, président de l’époque, sur la Crise.

Une certaine idée de la mondialisation s’achève avec la fin d’un capitalisme financier qui avait imposé sa logique à toute l’économie et avait contribué à la pervertir.
L’idée de la toute puissance du marché qui ne devait être contrarié par aucune règle, par aucune intervention politique, était une idée folle. L’idée que les marchés ont toujours raison était une idée folle.
Pendant plusieurs décennies on a créé les conditions dans lesquelles l’industrie se trouvait soumise à la logique de la rentabilité financière à court terme. On a caché les risques toujours plus grands qu’on était obligé de prendre pour obtenir des rendements de plus en plus exorbitants. On a mis en place des systèmes de rémunération qui poussaient les opérateurs à prendre de plus en plus de risques inconsidérés. On a fait semblant de croire qu’en mutualisant les risques on les faisait disparaître. On a laissé les banques spéculer sur les marchés au lieu de faire leur métier qui est de mobiliser l’épargne au profit du développement économique et d’analyser le risque du crédit. On a financé le spéculateur plutôt que l’entrepreneur. On a laissé sans aucun contrôle les agences de notation et les fonds spéculatifs. On a obligé les entreprises, les banques, les compagnies d’assurance à inscrire leurs actifs dans leurs comptes aux prix du marché qui montent et qui descendent au gré de la spéculation. On a soumis les banques à des règles comptables qui ne fournissent aucune garantie sur la bonne gestion des risques mais qui, en cas de crise, contribuent à aggraver la situation au lieu d’amortir le choc. 

Et maintenant?

Je ne citerai pas l’émission de France Culture  du 23 aout 2022 Crise financière 2008 notamment les précautions prises actuellement. Je reste très inquiet à propos des poudrières que sont devenues les Dettes de certains pays.

Continuons de dépenser mais « utile ».

 


La planète fonce vers « une grave crise financière et de la dette »

msn Capital

Depuis 2006 au moins MM Les gouvernants du monde cachent à leur peuple la vérité  annoncée pourtant par des personnes attentives

Les scenari du LEAP de crise non résolue en nouvelle crise non résolue…, les rares livres dont ceux de Jorion, Lordon et mes 2 ouvrage de 2014 et 2022 …ne peuvent pas leur avoir échappés, eux entourés d’armée d’experts, conseillers..

 

Comprennent-ils les gouvernants qu’il va falloir lancer des projets fous, restaurer les patrimoines glorieux mais délabrés et les vendre aux Nouveaux Riches par exemple pour dégager des fonds et ne compter ni sur l’inflation, ni sur une boulimie consumériste, ni sur des gains de productivité ?

Mots clés : gouvernant, crise, dette, cachent, fonds, inflation, boulimie, productivité


Que va-t-on faire concrètement, après ces déclarations, pour entamer et poursuivre la baisse de la Dette de la France au plus loin possible ?

On continue à se taire

L’ensemble des Pays endettés bluffent

Le bluff consiste à prétendre sauver la Dette par des bonds de la productivité et par la dévaluation de certaines dettes non indexées sur l’inflation. Personne ne vérifie que la Demande est à la hauteur de l’Offre.

Déjà l’opinion selon laquelle une inflation probablement forte pourrait au contraire aggraver la situation se profile!

Ce bluff échoue dans un pays

Lorsque dans l’immensité des pays endettés, l’un d’entre eux deviendra totalement insolvable, il sera la preuve que le raisonnement bonds de productivité + dévaluation de la valeur des dettes ne suffit pas.

La confiance mondiale s’effondrera comme un château de cartes. D’autre pays seront insolvables pendant que les plus prudents s’enrichiront et rejoindront le Club des très (trop ?) Riches auquel on n’a jamais voulu s’intéresser.

Des alliances (phénomène commencé) vont se constituer comme à chaque fois que trop de pays sont en difficulté et, conséquence de celles-ci, des guerres pourront éclater, féroces.

On fait preuve de Génie au niveau Planétaire :

Situation actuelle : pour tendre vers l’effacement des Dettes les Richesses Naturelles ne peuvent plus être intensément exploitées

Des Pays et des Financiers ont accumulé une masse monétaire considérable et faute d’en avoir réellement besoin en font le seul usage possible, une spéculation gagnante qui endette encore plus les pays ruinés
Des Pays comme la France ont abandonné beaucoup de richesses Humaines c’est-à-dire un Patrimoine Historique de valeur dans des paysages choisis et notablement enjolivés

Situation en Mouvement : faire avec ce qu’on a

Pour les Pays ruinés sauver la Dette en épargnant le climat passe par l’exploitation des Richesses Humaines accumulées

Une immense activité s’offre à eux. Ils ont pour ce Patrimoine le savoir de le recenser, de le restaurer avec les outils puissants d’aujourd’hui, en parallèle avec des travaux d’environnement autrement financés et de les vendre aux riches Acquéreurs.

A chaque étape ce sont des centaines de métiers repensés en Qualité qui vont donner des Emplois.

En fin de chantier il sera intéressant de montrer aux Riches que leur argent a été mieux utilisé en restaurant un riche Patrimoine et que le non-remboursé doit être abandonné puisqu’il n’y a plus rien de restaurable et puisqu’il peut y avoir un petit sacrifice quand les guerres ont été évitées.

L’endettement en dehors du pays sera interdit

Les Pays pourront Contempler leur Patrimoine et réfléchir pour savoir s’il ne faut pas garder une partie du mode de vie d’autrefois

En somme FAIRE UNE PAUSE,

RETROUVER DE L’HUMANITE dont tout le monde a besoin

 

 


Pour que le pouvoir d’achat des Français ne soit pas diminué, la redevance Télévision

…pourrait être remplacée par une dotation du budget national : dans la mesure où le budget national est largement rétribué par les impôts directs et indirects sur les Français cela veut dire que le niveau de financement de la Télévision, pour être moins pesant sur le pouvoir d’achat des Français, serait diminué même si cela n’est pas dit explicitement.

Donc pour la Télévision, pour la Démocratie, n’ayons aucune crainte à lire les travaux de la Commission d’Enquête du Sénat « Concentration des Médias en France » du 31 MARS 2022 :

«  …La liberté des médias est un bien précieux qui constitue l’un des fondements de notre démocratie.

Depuis la loi du 29 juillet 1881, la presse jouit en France d’un statut spécifique qui reconnait son rôle éminent pour la vitalité démocratique du pays. Les entreprises de médias sont soumises à des règles particulières et à une régulation dont le principe fait toujours l’objet d’un large consensus depuis la loi du 30 septembre 1986.

Pour autant, leur modèle économique a été profondément bouleversé ces dernières années, au point de susciter des craintes quant à leur capacité à faire vivre le pluralisme et notre souveraineté culturelle ».

 

Pour le sauver encore un peu plus,

… les subventions du Budget national aux activités culturelles, le recours aux experts en tout, brevetés SGDG (?), l’achat en grand nombre de médicaments non encore totalement homologués … pourraient être également largement diminués. Cela n’aurait aucune influence sur l’emploi. Pas de Crainte.

TOUT VA BIEN