Sauvons le pays !
Catégories

La perception de la Crise par l’Exécutif

Sauf lorsque ses conditions de vie menaient à la famine, le Peuple a toujours supporté que l’Exécutif vive loin de lui et dans le luxe.
Actuellement, à travers un système complexe, véritable écran, il ne passe que peu d’informations du Peuple vers l’Exécutif. L’Exécutif pense donc que l’étanchéité est la même dans l’autre sens et qu’il peut continuer de vivre dans ce luxe et à l’écart du Peuple sans que l’information ne filtre.
Donnons quelques exemples de la vie des hommes politiques et assurons-nous qu’il n’y a pas derrière cet écran de protection de l’Exécutif une exaspération du Peuple si importante que, dans l’intérêt du Pays, il faudrait révéler de toute urgence.

Les Politiques choisissent de vivre cachés

Un Président de Parti politique, lors de sa participation aux journées parlementaires de celui-ci, a poussé la discrimination très loin puisqu’il ne s’est pas rendu dans le même hôtel que les députés et sénateurs de son parti.
Le même personnage pour aller participer à un meeting –que c’est bien de rencontrer le Peuple- prend un jet privé – que c’est mal d’employer un moyen de luxe pour faire un si banal voyage- pour se rendre au Havre !

http://www.francetvinfo.fr/politique/nicolas-sarkozy/nuit-a-1600-euros-dans-un-hotel-de-reims-nicolas-sarkozy-assure-avoir-regle-la-note_1116951.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20151008-[lespluspartages/titre2

Un homme politique qui vit si loin des préoccupations matérielles du peuple ne les vit nullement dans sa chair et ne peut y répondre correctement.

Leur luxe les contraint à se tenir loin des Citoyens

Grâce aux indemnités qu’ils s’octroient sans contrôle

Il faut noter qu‘il n’existe pas de profession (les centaines d’élus du Congrès de Versailles revendiquent cette assimilation) où le salarié s’octroie son salaire comme c’est le cas pour les politiques.

http://www.marianne.net/les-derives-indemnites-parlementaires-nouveau-epinglees-100236711.html

Grâce au Cumul des Mandats

Lorsqu’ils ont été nommés au gouvernement, six ministres ont décidé de garder, malgré tout, leur siège au sein des assemblées régionales.
L’enquête de France TV Info montre que certains continuent à percevoir leurs indemnités d’élu alors que leur assiduité d’Elu est loin d’être acquise.
Si on ajoute que leur gain de performance par cumul n’a jamais ébloui les citoyens on parvient à conclure que ce cumul est condamnable.

http://www.francetvinfo.fr/elections/regionales/enquete-francetv-info-ces-ministres-qui-s-accrochent-a-leurs-mandats-de-conseillers-regionaux-sans-sieger_1190279.html#xtor=EPR-51-[enquete-francetv-info-ces-ministres-qui-s-accrochent-a-leurs-mandats-de-conseillers-regionaux-sans-sieger_1190279]-20151125-[texte]

Grâce aux Ors de la République dans lesquels ils baignent quotidiennement

Au Parlement, les bibliothèques des élus sont un frappant exemple de luxe ! Elles sont l’héritage des Rois de France soigneusement gardé p ar la République.
L’Ecole Polytechnique qui fournit en cerveaux de nombreux cabinets ministériels fait l’objet de nombreux rapports s’interrogeant sur l’utilité du grand confort offert aux étudiants (2015). Cette école semble être la préfiguration du Monde libéral à deux vitesses.

http://www.francois.cornut-gentille.fr/tag/rapport-parlementaire/

Grâce à des pratiques opaques …

Un jugement du 13/11/2015 souligne qu' »il n’est pas apparu au fil du dossier et des audiences que Claude Guéant, s’il a toujours répondu avec courtoisie aux questions du tribunal, ait cherché à assumer une quelconque part de responsabilité et à rétablir une certaine transparence concernant les pratiques opaques qui lui sont reprochées » (voir article 12 du Blog).

http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2015/11/13/jugement-gueant-une-atteinte-aux-valeurs-de-la-democratie-republicaine/

… Dissimulées aux citoyens à l’aide de quelques démonstrations de probité

http://rue89.nouvelobs.com/2010/05/19/ministre-par-ministre-comment-est-loge-le-gouvernement-151861
Cette enquête a été bien accueillie par les intéressés et a permis de constater qu’avait disparu cet abus (deux logements) qui avait donné lieu à un scandale peu de temps auparavant.

Le même esprit règne chez  certains chroniqueurs proches du monde politique et économique

http://www.francetvinfo.fr/economie/medias/dupont-aignan-provoque-un-esclandre-sur-canal_83611.html

Il y a déjà cinq ans, le Vendredi 13 avril 2012, un candidat avait reproché, lors du du « Grand journal » de Canal+, à Ariane Massenet, Michel Denisot et Jean-Michel Aphatie de donner des leçons alors qu’ils connaissaient mal les français.

Il était allé jusqu’à demander plusieurs fois directement aux deux derniers de préciser leur salaire mais n’avait reçu que de secs refus.

Personnellement je considère que ce candidat avait eu raison de donner à ces professionnels l’occasion de parler de leurs revenus et m’interroge sur le fait qu’ils ne l’aient pas saisie.

Conclusion : le pays peut-il retrouver une politique bien inspirée ?

En incitant ces politiques à changer radicalement de méthode ?

La Constitution actuelle qui donne peu de force aux citoyens et qui apaise l’opposition et la dissuade de dénoncer les échecs répétés en lui faisant miroiter la douce perspective du « retour aux affaires » appelé cohabitation, n’incite pas les politiques du pouvoir à s’investir totalement dans leur tâche. Ils savent d’ailleurs que s’ils échouent et sortent du Pouvoir, ils retrouveront au moins un mandat électoral dans la nouvelle opposition.

En s’appuyant sur chaque citoyen

Les citoyens échouent à faire reconnaître leur insatisfaction.
On peut pourtant la percevoir à partir de certains faits : baisse du nombre de suffrages exprimés aux élections, accueil parfois contestataire des présidents de la République, pétition virulente réclamant le départ d’un politique ayant eu un comportement indigne de sa fonction (déclaration douteuse des revenus faite au fisc)…
Les citoyens doutent des Révolutions –celles de 1789, 1830 et 1848 ayant été confisquées- comme de l’homme providentiel.
De Gaulle qui s’en approchait par certains côtés n’a pas trouvé le moyen d’empêcher que l’Exécutif soit dévoyé plus tard par de fâcheuses pratiques : cohabitation, pantouflage des hauts fonctionnaires, conflit d’intérêts, enrichissement…

En s’appuyant sur une large émanation de tous les citoyens volontaires

La solution se déduit donc de ce qui vient d’être observé : il faut un Homme puissant, désintéressé, intelligent, empathique et pédagogue qui prépare, construise sans cesse (comme de Gaulle), ), sur l’environnement présent et futur, avec le peuple et l’ensemble du monde, une action basée sur les valeurs universelles, autrement dit un Homme d’Etat.
Il faut aussi avoir créé, fait croître et fait connaître auprès des citoyens une association intègre qui comprendra des généralistes (bon sens, curiosité sans limite), des spécialistes et des communicants, qui auront assez d’autorité pour imposer qu’émerge à chaque changement du personnel politique un nouvel Homme d’Etat.

Ces deux conditions sont exigeantes. Elles seront de plus en plus incontournables si on veut que pour la première fois le monde, qui, par ailleurs, veut toujours croître, soit plus vivable qu’il ne l’a jamais été.

Amalric Eulsaur

Laisser un commentaire